Marmite de la maman du pêcheur de Carro

Ce matin, menu unique obligatoire à Carro : le seul étal ouvert propose un seul poisson, des baudroies (appelées « lottes » en atlantique) de toutes tailles. Excellent poisson, que les poissonneries présentent généralement sous forme de queues, la tête étant jugée repoussante.

Je discute avec la vendeuse, elle refuse que je la prenne en photo mais accepte que l'on voit ses mains... Elle m'explique que son fils a dû rentrer plus tôt que prévu cette nuit, pour cause de mauvais temps : je sais ! Voici sa recette : Maman du pêcheur Pour 2 personnes

une baudroie (ou lotte) entière d'environ 800 gr, vidée et pelée, coupée en gros morceaux

1 gros oignon et 3 grains d'ail

4 petites pommes-de-terre

huile d'olive

sel, poivre et épices (j'ai mis ce que j'ai : piment antillais, graines de bois d'Inde, herbes de Provence ; on peut mettre du safran)

10 cl vin blanc

½ l d'eau chaude

Dans une sauteuse, faire revenir la tête seule dans l'huile d'olive, ajouter oignon et ail émincé, laisser roussir quelques minutes. Mettre sel, poivre et les épices, puis le vin blanc : laisser bouillir pour évacuer l'alcool. Ajouter les pommes de terre et les autres morceaux de poisson. Couvrir et laisser mijoter 20 mn.

Servir avec une rouille (celle du cap'tain est succulente, mais la recette est tenue secrète !). Accompagner d'un vin blanc sec (pour nous aujourd'hui : Sauvignon du pays d'Oc).

La maman du pêcheur a précisé : c'est meilleur réchauffé !